Grenoble, une ville secrète du cinéma !

Publié le : 27 décembre 20194 mins de lecture

Parfois, la ville de Grenoble ne veut rien d’important à dire. Néanmoins, quelque chose peut vous attirer l’attention dans cette ville : le cinéma. Quelques particularités y faisant allusion ont la possibilité de vous intéresser.

Historique de l’évolution du cinéma de Grenoble

On restaure la cinémathèque de Grenoble en1962. C’est une association de professionnels de cinéma à Grenoble.Trois ans plus tard, Michel Warren la préside. Le Festival du film a fait son apparition, mais encore à des courts métrages. Sa 42ème année a été inaugurée en 2019. Michel Warren cède ensuite la place à Nicolas Tixier en 2009, tout en travaillant avec Guillaume Poulet au poste du directeur. En janvier 2016, on crée un centre de documentation sous forme de bibliothèque. Ainsi, cela se présente désormais comme une cinémathèque destinée à la recherche et à la lecture. Comme son nom l’indique, elle est prête à accueillir ceux qui désirent consulter des films. Le but principal de la création est de mettre en relief la valorisation du patrimoine cinématographique au profit de ceux qui s’y intéressent. Et, en juillet 2016, Peggy Zejgman tient le poste de directeur après Guillaume Poulet.

Grenoble : sous la bombe à retardement de la cinématograhie

Le cinéaste Jack Lesage invite la délégation du comité de candidature de la ville de Grenoble.Cette délégation est composée du maire de Grenoble, Monsieur Albert Michallon, du Président du comité du Dauphiné, de la FFS, et de trois autres autorités de la ville. Jack Lesage expose un film montrant les caractéristiques exclusives dont les universités, les industries et les points touristiques. On en présente une courte version à Innsbruck. Les images fantastiques des enfants rieurs qui font une exhibition en ski partant  du centre-ville impressionnent les plus, de manière à frapper l’attention de tous lors de la décision finale. À souligner aussi que bon nombre de films, de revues ou de dossiers concernant la presse y sont préservés. En fin de compte, Grenoble atteint le top en la matière. Elle est maintenant couronnée de ville sécrète du cinéma à Grenoble.

Missions et Programmation

Étant subventionnée par le centre national du cinéma, la cinémathèque est une institution mettant au premier rang les cadres suivants: l’éducation s’appuyant sur l’image, la conservation de tout ce qui touche le patrimoine et la culture cinématographique. De plus, elle propose à tout jeune intéressé un enseignement en filière cinéma. En collaboration avec des professionnels du lycée Saint-Cécile de La Côte-Saint-André, des formations y ont lieu pour l’étude et le perfectionnement du langage des images. Comme programmation, plusieurs séances accompagnées de cycles thématiques, ainsi que des stages y sont conçus. Par ailleurs, des projections ont lieu tous les jeudis et vendredis, sans compter encore les cours venant de l’Université Grenoble Alpes. Pour clore cette partie, il est à noter que la cinémathèque de Grenoble prend part annuellement aux journées européennes du patrimoine cinématographique.

Randonnée, canyoning…le sport et les sensations fortes dans la région de Grenoble
Chartreuse, Saint-Marcellin, ravioles, diots, noix : les gourmandises de la région grenobloise

Plan du site