Pourquoi risquer sa vie en montagne ?

Paul Yonnet, sociologue et ancien alpiniste, auteur de “La Montagne et la Mort” (Éd. de Fallois, 2003) revient sur ce vaste sujet dans un article du quotidien La Croix.
Extrait : “La naissance et l’expansion de l’alpinisme au XIXe siècle correspondent à l’époque où la religion chrétienne en Occident commence à perdre de son importance, au moment où la mort cesse d’être une connaissance révélée.

Comme si les amoureux des sommets désiraient explorer eux-mêmes un univers situé aux confins même de la mort. Bien qu’animés de motivations parfaitement rationnelles et pas du tout suicidaires, les passionnés d’alpinisme seraient à la fois attirés par le vertige physique et l’immense question métaphysique.”

Création de la Fondation René Desmaison

Créée dans le but de développer la solidarité et d’améliorer la vie des peuples en voie de développement en zone montagneuse, l’idée de cette fondation est née au retour d’une expédition au Pérou que René DESMAISON et son fils Pascal, qui n’avait alors que 16 ans, avaient réalisée en 1976.
Michel DESTOT, Député Maire de Grenoble co-présidera la fondation avec Joël GIRAUD Député Maire de l’Argentière La Bessée (Hautes-Alpes).

“C’est un honneur et un immense plaisir pour moi de co-présider avec mon ami Joël GIRAUD, cette initiative dont l’action devra permettre d’apporter à travers une aide notamment matériel et financière, un réel soutien dans un esprit de coopération, de respect des hommes et de leur environnement”. Michel DESTOT.

Cinquante-quatre ans après : le glacier rend un alpiniste à sa famille
PGHM de l’Isère – Départ du Capitaine Bétaille